La Marketplace de tickets en Afrique de l'ouest

 

mobil-banking Côte-d'ivoire vs Sénégal

Aussi dénommé m-banking, le mobile banking regroupe toutes les techniques permettant de réaliser des opérations bancaires (consultation, gestion, paiements, etc.) avec un téléphone portable, un mobile, une tablette ou un smartphone. C’est donc une solution plus rapide, véloce, aisée et à portée de mains. Le taux de croissance du nombre d’utilisateurs de ce système est fulgurant. Le mobile banking a réussi à ébranler voire modifier l’écosystème des banques traditionnelles. Cela est principalement lié au développement des technologies de l’information qui ont complétement changer les comportements et habitudes de consommation des populations.

 

La banque mobile est devenue incontournable grâce aux services financiers qu’elle propose. Ils ne coûtent pas un bras, même si c’est le principal outil qui permet de faire des opérations. En Côte d’Ivoire, on peut ainsi accéder à de nombreux services comme acheter des billets avec un clic sur m-tick, demander un extrait d’acte de naissance digital sur extraits.ci ou même acheter son journal Fraternité Matin ! Par le biais d’un simple téléphone, il est possible d’effectuer des services d’épargne, des paiements mobiles, de faire du crowdfunding mobile. Il s’agit là de solutions techniques innovantes. Le secteur bancaire traditionnel est à la traîne. Et elles en sont bien conscientes. C’est ce qui explique le fait qu’elles commencent à intégrer cela dans leurs différentes politiques, stratégies en développant des services de banque mobile. Elles souhaitent en conséquence avoir leur part du gâteau fait et pour l’instant, largement détenu par les opérateurs de téléphonie mobile. Au Sénégal, les trois compagnies de téléphonie mobile ont chacun leur système de mobile banking. Orange avec Orange Money, Tigo avec Tigo Cash, et récemment Expresso avec E-Money. Au Mali, c’est toujours Orange Money, avec Malitel comme concurrent. On note tout de même la présence de sociétés indépendantes telles que Wari et Lemon Way entre autres. Ces organismes autant qu’ils sont, évoluent à pas de géant. Les types de paiement sont élargis, diversifiés et touchent beaucoup de domaines, secteurs. Les choses considérées comme des chimères jadis, sont aujourd’hui réalisées. Les frais d’université, l’impôt, le transfert international d’argent sont à présent faisables, réalisables, possibles en étant à la maison. La forte adoption de cette technologie par la population est prouvée par les chiffres. En Côte d’Ivoire, les transactions d’Orange Money étaient estimées à 6 milliards de F CFA par jour pour 3,5 millions d'abonnés, en 2015. A la même année, le Sénégal comptait déjà près de deux millions d’utilisateurs du mobile banking.

Le mobil-banking n'a pas été créé en Afrique, mais c'est bien sur ce continent qu'il a eu le plus grand essor et impact en un temps record. Etant une solution financière inclusive, c’est ce dont avait besoin les populations pour palier et essayer de mettre fin à leurs souffrances avec les grandes institutions financières.  

Somme toute, le mobile banking est assez bien régulé et rassure les personnes ayant un doute par rapport à la sécurité et la fiabilité. Par ailleurs, le sourcing des opérateurs leur permet d’augmenter leur nombre d’utilisateurs et par ricochet accroître leur part de marché.

Laissez votre commentaire
Commentaires
24/10/2018 12:11
interessant
30/03/2019 21:17
Hello there,

My name is Aly and I would like to know if you would have any interest to have your website here at mtick.sn promoted as a resource on our blog alychidesign.com ?

We are in the midst of updating our broken link resources to include current and up to date resources for our readers. Our resource links are manually approved allowing us to mark a link as a do-follow link as well
.
If you may be interested please in being included as a resource on our blog, please let me know.

Thanks,
Aly